Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

L'actualité de CENTURY 21 Dalayrac

2e trimestre 2017 : la hausse des taux d’intérêt reste imperceptible.

Publiée le 01/07/2017

 

On peut imaginer que la baisse continue des taux d’intérêt pour les prêts immobiliers de ces dernières années aura forcément une fin. Pourtant, les chiffres enregistrés en ce début 2017 restent favorables et devraient influencer les futurs acquéreurs dans leur décision à court ou moyen termes.

 

Les organismes financiers sont rassurés.

Alors que la Banque centrale européenne confirme sa politique monétaire, ce qui ne peut que rassurer les organismes financiers, l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) publie ses indicateurs de taux pour les deux premiers trimestres 2017. Rappelons que l’ANIL regroupe les principaux acteurs privés et publics et a notamment pour mission d’apporter aux citoyens un conseil indépendant sur toutes les questions juridiques, financières et fiscales relatives à l'urbanisme et au logement.

 

Une augmentation de 0,1% seulement.

Ces indicateurs de taux présentent l’évolution des prêts proposés aux particuliers : les prêts dits « libres » à taux fixe et les prêts d’accession sociale (PAS = conventionnés ou garantis par le FGAS). Et s’il ressort que ces taux se montrent légèrement à la hausse au deuxième trimestre par rapport au premier (0,1 %), ils n’en demeurent pas moins inférieurs à ce qu’ils étaient au début de l’année 2016, ce que démontrent les fourchettes présentées par l’ANIL :

   Emprunt sur 15 ans : de 1,20% à 2,5% pour les prêts libres et de 1,15% à 2,05% pour les PAS.

   Emprunt sur 20 ans : de 1,30% à 2,80% (libres) et de 1,30% à 2,35% (PAS).

   Emprunt sur 25 ans : de 1,70% à 3% (libres) et de 1,55% à 2,55% (PAS).

 

Des taux singulièrement avantageux qui devraient achever de convaincre les futurs acquéreurs de mener à bien leurs projets immobiliers mais aussi leur permettre de négocier au plus serré avec leur banque pour s’approcher des fourchettes basses indiquées ci-dessus.

Notre actualité